Posted on: mars 21, 2014 Posted by: Rédaction Comments: 0
Tiffany

Le joaillier Tiffany & Co se porte bien et a affiché une bonne santé pour l’année 2012.

Tiffany
Tiffany

La maison Tiffany a été fondée en 1837 par Charles Lewis Tiffany à New-York, Etats-Unis. A l’origine, la maison vend des articles de luxe de divers secteurs et ce n’est que plus tard qu’elle se spécialise dans la joaillerie lorsque Charles Lewis Tiffany rachète les joyaux de la couronne française. Surnommé « Le roi des diamants », Charles Lewis Tiffany fait de cette maison une véritable référence du bijou de luxe en proposant de la joaillerie d’excellence et un savoir faire de grande qualité. En 1851 par exemple, Tiffany est la première maison américaine à faire de l’argent au 925 millième, ce qui est une référence ultime de qualité et de pureté.

Mais au-delà des produits proposés par Tiffany, c’est tout un univers qui est créé autour de la marque. La légendaire Blue Box fait très vite son apparition et suscite très vite l’engouement des clientes. La couleur turquoise devient la marque de fabrique de la griffe américaine et aujourd’hui encore, on peut la reconnaitre entre mille. C’est également une maison aux créations avant-gardistes et pionnière du design : elle remporta plusieurs prix lors des expositions universelles de Paris, avec ses bijoux Tiffany au style japonisant et art déco.

Symbole de l’amour, avec ses fameux pendentifs coeur, la maison reste très convoitée depuis sa création, notamment par les stars. Elle fait sa première apparition dans le film mythique Breakfast at Tiffany’s avec Audrey Hepburn. Depuis, de nombreuses personnalités sont adeptes de la marque, telles qu’Angelina Jolie ou Natalie Portman.

Angelina Jolie
Angelina Jolie
Hepburn Audrey Tiffany
Hepburn Audrey Tiffany
Nathalie Portman
Nathalie Portman

Le succès de la marque se confirme donc pour l’année 2012 avec des résultats supérieurs aux attentes : le groupe affiche un bénéfice net de 416 millions de dollars. Le chiffre d’affaire du groupe sur l’année 2012 s’élève à 3,8 milliards de dollars, ce qui équivaut à une augmentation de 4% par rapport à l’année précédente.

Ce renforcement peut s’expliquer par l’aspect porteur du marché des bijoux. Par ailleurs, il est vrai que le secteur du luxe est très souvent moins touché par les crises économiques ou la baisse du pouvoir d’achat, de part sa clientèle aisée.

C’est donc une année qui s’annonce prometteuse pour la maison au logo bleu turquoise.

Leave a Comment