L'enterrement de vie de garçon, dernier moment d’insouciance

L’enterrement de vie de garçon, dernier moment d’insouciance

Le mariage change la vie. C’est un fait qui n’est plus à prouver. Seulement ce n’est pas facile d’accepter certaines choses quand il s’agit de parler à la première personne du pluriel : avant c’était toi ou moi, amis après le mariage c’est nous.

C’est un important engagement alors il faut s’y préparer. Bien sûr qu’en prenant la décision de se marier c’est tout un mode de vie qui va être modifié. C’est pour marquer ce tournant que l’enterrement de vie de célibat a été mis en place. Le jeune couple subit tout un traitement de choc voire un bizutage de la part de leurs amis afin de leur permettre une dernière fois de profiter de la vie de célibataire. Certains mariés confient la préparation de cet évènement à des organisateurs comme SD-EVENTS.

Le dernier moment d’insouciance

L’enterrement de vie de célibataire est une pratique courante en France, et dans les pays occidentaux, comme dans la plupart des pays développés. Cette tradition veut que le garçon et la fille passent un moment chacun de leurs côtés avec leurs amis respectifs pour profiter des plaisirs interdits, en théorie, après le mariage pour se rejoindre un peu plus tard dans la soirée autour d’un dîner. Dans le mariage, il ne s’agit plus de chanter en solo, on parle plutôt de duo arrangé. L’enterrement de vie de célibataire est alors l’occasion de profiter pour la dernière fois de ce statut de célibat. Ceux qui veulent pimenter la célébration peuvent profiter d’un show de Striptease à domicile à Paris.

L’enterrement de vie de célibataire est un rite de passage, comme le feraient les étudiants admis dans une confrérie universitaire. Il se fait un peu avant le mariage, dans la semaine qui la précède, voire un jour avant la cérémonie. Elle s’organise par les amis proches, les cousins ou les cousines. C’est généralement en soirée que l’évènement se déroule et le programme n’est pas connu des futurs mariés. Lesquels doivent subir sans pouvoir rien refusé du programme prévu. Pour les grands fêtards, cela peut durer toute une semaine avec des voyages même parfois. C’est un réel moment d’insouciance car ils n’ont à penser à rien d’autre que de s’amuser.

Un rituel pour dire au revoir au statut de célibat

Chaque groupe social a ses propres pratiques. Les mariés sont le plus souvent séparés en groupe des filles et groupe des garçons. Lesquels vont chacun de leurs côtés pour finir le périple par les retrouvailles des deux groupes de filles et de garçons, souvent dans un restaurant ou dans une boite branché de la ville. Il peut se faire n’importe où selon le thème choisit par les organisateurs : en ville, à la campagne, et même parfois dans des châteaux abandonnés. Il est même arrivé qu’il soit organisé dans un cimetière, mais cela peut être jugé de mauvais goût et même injurieux pour les morts. Mais l’endroit le plus prisé reste le café ou le restaurant que l’on peut louer entièrement pour l’occasion sans se soucier de faire la cuisine.

Pour les pratiques, elles sont multiples et variées. Chaque enterrement de vie de célibataire révélant toujours de nouvelles idées. Pour la future mariée par exemple, on peut lui demander de voler un article coûteux dans une boutique pour qu’elle se fasse attraper sur le fait (bien sûr que les responsables de la boutique sont informés à l’avance). De son côté, le futur marié peut être obligé par ses amis à enterrer un cercueil où seraient classés les souvenirs du passé (objets fétiches) ainsi que quelques bouteilles d’alcool. Ce cercueil sera déterré plus tard à l’arrivée du premier enfant ou un an après le mariage. Le striptease reste de loin la pratique préféré des garçons. Mais les filles apprécient de plus en plus cette pratique.

La prise de boissons alcoolisées dans les deux groupes est très répandue ou de porter des déguisements et de défiler dans les rues, et les restaurants, les bars et cafés. Ils font aussi des gages et des défis ,chanter pour avoir une sucette de la part d’un vendeur ou un bisou de la part d’un passant sont les plus courants. Ils leurs font apprendre un bout de pièce de théâtre à présenter le soir où les garçons et les filles se rejoignent. Les rites dépendent des cultures, des sociétés d’appartenance. D’un point de vue général, l’enterrement de vie de célibataire se veut être un évènement qui marquerait le passage de la vie de célibataire à celui de jeune marié. C’est la soirée où toutes les folies sont possibles et où, en théorie, tout est permis.

Laisser un commentaire