Posted on: décembre 27, 2021 Posted by: Rédaction Comments: 0

En 1847, Louis-François Cartier reprend la boutique de son maître, Adolphe Picard, située au 29 rue Montorgueil à Paris. La bijouterie prend de l’ampleur, aussi, en 1853, la clientèle est triée sur le volet. Après quelques années de troubles, Paris redevient animée, et la splendeur du Second Empire favorise le développement du commerce. En 1859, Louis-François Cartier prospère allègrement et ouvre une nouvelle boutique au 9 bd des Italiens. En 1899, Alfred Cartier, fils du fondateur, jette son dévolu sur le 13 de la rue de la Paix pour y ouvrir une nouvelle bijouterie en plein coeur du quartier luxueux de Paris. Cette rue fait en effet partie des rues les plus chères de Paris, une rue dans laquelle une femme élégante peut trouver tout ce dont elle rêve acheter. D’autres bijoutiers suivront l’exemple de Louis-François Cartier et viendront s’installer rue de la Paix, non loin de la Place Vendôme, faisant de cette partie de la ville, le quartier des joailliers deluxe, des horlogers, de la maroquinerie de luxe (Louis Vuitton), mais aussi des accessoires haut de gamme (Gucci). Alfred Cartier confie la direction de la Maison Cartier à ses trois fils, Louis, Pierre et Jacques.

Pierre et Jacques partent conquérir le monde et s’établissent à Londres et à New York, tandis que Louis assure le développement de la Maison parisienne. Grand innovateur, Louis Cartier apporte de nouvelles idées tout en gardant un oeil sur les grands classiques : certaines bagues Cartier, quelques colliers Cartier, et plusieurs modèles de bracelets Cartier proposent un nouveau concept avant-gardiste alliant platine et diamants et faisant ainsi du platine un métal précieux. Très rapidement, la Maison Cartier décide d’ouvrir une succursale à Londres.

 

Pierre Cartier part s’installer dans la capitale britannique afin de répondre à une demande de l’aristocratie anglaise. Rejoint par son frère Jacques, ils ouvrent en 1902 un nouveau point de vente de bijoux Cartier au 4 de la New Burlington Street. Cartier devient le plus prestigieux joaillier du monde. Le Prince de Galles, futur Edouard VII, proclame Cartier « Joaillier des Rois pour le Roi des Joailliers ». En 1904, Alberto Santos-Dumont, un vieil ami de Louis Cartier, lui demande de réparer sa montre. Le joaillier lui confectionne un prototype de montre bracelet lui permettant de lire l’heure tout en gardant les mains sur les manettes : les montres Cartier sont nées. Au passage au 20ème siècle, Louis-François Cartier s’oriente vers un style plus abstrait et des formes plus géométriques, inspirées de l’architecture. Les couleurs explosent avec l’influence du fauvisme, les broches de saphir et de diamants arborent des motifs gothiques ou art déco. En 1909, la boutique de Londres déménage pour s’installer sur la New Bond Street et en 1912, Cartier révolutionne le monde de la joaillerie en lançant ses célèbres horloges mystérieuses…

Les aiguilles ont l’air de flotter dans le vide alors qu’elles sont en fait fixées à un disque de cristal avec une attache en métal. Aujourd’hui, la Maison Cartier est devenue une référence en matière de joaillerie de luxe. Véritable précurseur n’hésitant pas à chambouler les archétypes de la bijouterie classique, la Maison Cartier propose de nombreuses collections de bagues de fiançailles, de boucles d’oreilles, de pendentifs, d’alliances, de montres bijoux… Mais aussi des accessoires et des idées cadeaux tels que le parfum Cartier, idéal pour offrir à Noël !

Si vous cherchez des montres de luxe, vous en trouverez de toutes les marques, il suffit de consulter ce lien

Leave a Comment